Catégories
Art de vivre

Exercice physique

La pratique d'un exercice physique régulier comme la marche est essentiel sur le chemin de guérison du TSPT.
Photo Matthew Henry via Burst
Accueil » Blog » Exercice physique

Pratiquer un exercice physique régulièrement est une recommandation bien connue de tous afin de préserver sa santé et contribue à une bonne hygiène de vie.

Dans le PTSD cette recommandation est encore accrue étant donnée la facilité avec laquelle la tête s’emballe et les pensées plus ou moins sombres s’enchaînent les unes les autres à vitesse phénoménale. Sortir s’oxygéner est donc vital.

Quel exercice physique ?

N’étant pas un grand sportif à l’origine, les pratiques que j’ai retenu sont les suivantes :

  • La marche à pied
  • Le vélo
  • La natation
  • Le jardinage !

Chacun dosera sa pratique en fonction de son potentiel et de ses capacités du moment et de ses besoins. L’idée clé pour moi est de respecter son corps, d’éviter de se remettre en stress par une pratique trop intensive, tout en essayant d’équilibrer l’énergie de la tête et des jambes !

Il m’est arrivé parfois de sortir marcher ou courir la nuit étant dans l’impossibilité de dormir ! C’est une pratique très efficace !

En grande difficulté avec l’exercice physique ?

J’en profite pour faire une description plus particulière pour les personnes en très grande difficulté avec l’effort physique.

Il m’est arrivé de perdre presque toute ma mobilité physique à différentes périodes de mon parcours. Certains jours et pour des durées parfois longues, marcher 50 m dans la rue en bas de chez moi relevait de l’exploit ! Monter l’escalier d’un étage dans ma maison a parfois été impossible !

Comment faire ?

Dans cette situation très difficile et dégradée, je me fixe de tout petits objectifs quotidiens simples en lien avec des activités vitales (sortir faire un achat pour manger, faire du ménage, du rangement… ) :

  • Marcher 5 min le matin, quelque soit l’endroit, même dans son salon
  • Recommencer 5 min l’après-midi
  • Augmenter le jour suivant de 5 min matin et après-midi
  • ou Augmenter le jour suivant la distance parcourue
  • Exprimer ma gratitude pour ce qui a été parcouru
  • En cas d’échec, exprimer mon acceptation de la situation

Régulièrement, je m’observe à devoir affronter beaucoup d’émotions négatives qui viennent encore s’ajouter à mes autres ressassements : Culpabilité d’avoir laissé ma capacité physique se dégrader, Colère de rechuter et de ne pas réussir à marcher convenablement, Peurs de ne plus pouvoir arriver à marcher normalement dans le futur, etc …

Accepter

Pour remédier à ces difficultés, le mieux est d’accepter la situation telle qu’elle est et de lâcher prise sur le résultat puis de saluer le peu qui a déjà été fait, d’observer la progression. Autant de compétences que l’on abordera dans la pratique de la méditation qui sera précieuse pour aider à faire face sans se remettre en difficulté.

Demain est un autre jour. Il sera différent et potentiellement meilleur !