Catégories
Art de vivre Méditation Pistes thérapeutiques

Pleine conscience

Accueil » Blog » Pleine conscience
La pleine conscience une belle façon de développer ses facultés anti-stress.
Photo Matthew Henry via Burst

Troisième partie

Grâce aux livres de Matthieu Ricard L’art de la méditation et de Thich Nhat Hanh Le miracle de la pleine conscience qui décrit notamment comment méditer en faisant la vaisselle ! j’ai pu me lancer dans cette pratique très utile et véritablement importante sur le chemin de guérison du stress post-traumatique (Voir la deuxième partie de ce post !)

Toutefois, je dois bien admettre que passées quelques semaines ma pratique s’est petit à petit effritée pour finir par complètement disparaitre ! Comme tout le monde, j’avais plein d’autres choses bien plus importantes et motivantes à faire !

Ce qui m’a permis de m’y remettre, c’est d’abord l’aide d’applications numériques à télécharger sur un téléphone ou une tablette, Le village des pruniers de Thich Nhat Hanh en dresse une belle liste inspirante.

Pour ma part, c’est celle de Petit Bambou qui m’a relancé !

Mais ce qui a vraiment été déterminant c’est de participer à un programme de MBSR qui s’étale sur 8 semaines.

Qu’est-ce-que le « MBSR » ?

C’est l’abréviation de Mindfulness-Based Stress Reduction, qui signifie en français Réduction du Stress Basée sur la Pleine Conscience.

C’est une approche laïque, qui a été développée par le scientifique et médecin américain Jon Kabat-Zinn à partir d’enseignements traditionnels orientaux (bouddhistes Theravada et yoga) en connexion avec la médecine et la psychologie occidentale. Ses travaux ont bénéficié de programmes de recherche universitaires qui ont permis d’en valider l’efficacité. Ils ont débouché sur un programme structuré de 8 semaines.

Le Dr Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte Anne à Paris a largement popularisé cette approche. Il a lui aussi publié de nombreux ouvrages et livres audio sur ce sujet dont le dernier en date : Le temps de méditer en partenariat avec France Inter.

Ce programme m’a donc appris à développer et à stabiliser ma pratique de la pleine conscience grâce à plusieurs éléments :

  • L’alternance de séances guidées en groupe et de pratique chez moi en autonomie
  • La durée du programme étalée sur 8 semaines
  • La pratique intensive encadrée par un.e enseignant.e expérimenté.e et qualifié.e sur lequel se reposer
  • La dynamique et la force de soutien du groupe
  • L’association de pratiques corporelles (Hatha yoga), ce qui nous le verrons plus tard est en effet essentiel pour véritablement réduire les états de stress
En résumé

Pratiquer de la méditation de pleine conscience permet de :

  • s’initier à la méditation
  • d’entrainer son esprit à devenir un observateur
  • de créer ainsi progressivement de l’espace entre ce que je ressens et mon esprit
  • de calmer le mental et de s’apaiser

ce qui n’est déjà pas rien dans un contexte de SSPT !

Comme le recommande Matthieu Ricard, il est important de rencontrer un guide, enseignant expérimenté, qui nous aide à développer notre pratique en sécurité, sans nous perdre.

Sur ce chemin, il est possible d’emprunter 2 voies :

  • Celle laïque et « médicalisée » du MBSR (ou aussi du MBCT)
  • Celle philosophique et/ou religieuse des traditions orientales. Nous avons évoqué celle de :
    • Matthieu Ricard, moine bouddhiste tibétain
    • Thich Nhat Han, moine bouddhiste zen vietnamien

Enfin pour pouvoir faciliter et stimuler notre pratique au quotidien, nous retenons de :

  • muscler notre motivation chaque jour en y consacrant quelques instants
  • pratiquer en groupe
  • utiliser une application sur le téléphone

_________________________

Pour en savoir +


Mise à jour

Dernière mise à jour le 10 avril 2022